Sélectionner une page

MARTIAL ANTON

Co-directeur artistique

Co-Directeur Artistique de la compagnie Tro-héol, comédien, régisseur lumières.

Il se forme au Théâtre-Ecole du Passage (dir. Niels Arestrup et Alexandre Del Perrugia), au Théâtre du Soleil (4 semaines), lors d’un stage avec Ariane Mnouchkine et passe un DEUG d’études théâtrales, Université Paris III.

Parallèlement il rencontre Daniel Calvo Funes avec lequel il crée en 1995 la Compagnie Tro-heol.

Après deux spectacles en tant que comédien, il met en scène et en lumières pour Tro-heol les spectacles suivants : « La Ballade de Dédé» (2000) , « Artik » (2003) , « Moscas » (2005) , « Il Faut Tuer Sammy » (2005) de Ahmed Madani , « Le Meunier Hurlant » (2007) d’après le roman d’Arto Paasillinna , « Dernières Volontés » (2009)  et « Mix Mex » (2016) d’après le roman de Luis Sepulveda (Histoire du chat et de la souris qui devinrent amis). Pour « Le Complexe de Chita » (2018), écrit et mis en scène par Daniel Calvo Funes, il assure le regard extérieur et la création son et lumière.

Il co-met en scène avec Daniel Calvo Funes : « La Mano » (2003), « Mon Père Ma Guerre » (2010)  de Ricardo Montserrat, « Loop » (2012)  et « Je N’ai Pas Peur » (2014) d’après le roman de Niccolo Ammaniti.

Par ailleurs, il collabore à la mise en scène avec (entre autres) Le Théâtre des Alberts (Réunion) sur « Accidents » (2006) et « Sakura » (2009), avec A Petit Pas (Leonor Canales) sur « Celle Qui Creuse » (2013), avec le trio de jazz Nautilis sur « Rrêve Sélavy » (2017) et La Générale Electrique (Fred Bargy) sur « Drôle D’Oiseau » (2017).

L’equipe